Management directif : avantages, inconvénients et mise en œuvre

Tous les employeurs ont leur propre style de management. Certains optent pour un mode directif, alors que d’autres préfèrent adopter une approche plus participative.

Quel est l’impact du type de management sur la productivité et sur la motivation des salariés? Comment faire en sorte que ce soit un bon choix pour votre entreprise ? Et quels sont les autres avantages et inconvénients ? Ce blog post va tenter de répondre à ces questions !

Qu’est-ce que le management directif ?

Dans son expression la plus simple, c’est une méthode managériale qui met l’accent sur les rapports explicites entre subalternes et supérieurs hiérarchiques. Celle-ci se caractérise par une chaîne des ordres clairement établie.  Le management directif privilégie donc l’autoritarisme, le contrôle et la hiérarchie.

L’expérience montre que ce type de contrôle génère moins d’efforts quand il est bien mis en œuvre, mais il est souvent critiqué car il ne favorise pas l’implication des employés. Certains managers optent fréquemment pour un management situationnel qui leur permet de passer d’un style de leadership à un autre en fonctions du degrés de maturité et d’autonomie de l’employé

Quels sont les avantages et inconvénients du management directif ?

Les avantages du management directif 

Parmi les avantages du management directif, on trouve qu’il permet de donner une direction et un objectif clairs aux employés. Il est également possible de planifier l’organisation en créant des projets pertinents qui ont un impact sur l’efficacité de l’entreprise. 

Enfin, le leadership directif est plus focalisé sur les performances puisqu’il permet à la fois de délivrer les directives et d’obtenir rapidement des résultats.

Les inconvénients du management directif ?

Le premier inconvénient est que ce style de management ne fonctionne pas pour tous les types d’organisations. Il peut être efficace sur une petite échelle mais, au sein des grandes entreprises, cette méthode nécessite d’être adaptée.

Ensuite, quand on utilise le management directif, il peut y avoir une perte de diversité au sein de l’organisation et chaque groupe commence à ressembler les uns aux autres. Ceci est également lié à la productivité puisque les employés qui sont motivés par le travail sont plus efficaces que ceux dont l’engagement n’est pas aussi important.

Enfin, si on ne prend pas en compte les besoins des salariés, ils risquent de s’éloigner progressivement de l’organisation. Si les employés ne se sentent pas bien dans leur travail, ils peuvent quitter pour décrocher un emploi plus gratifiant ou simplement partir à la recherche d’une alternative.

Comment le management directif est-il mis en oeuvre ?

Le meilleur moyen de mettre en œuvre le management directif consiste à définir un objectif, puis d’y parvenir à l’aide des employés. Il faut veiller à ce que les salariés comprennent pourquoi vous voulez atteindre une certaine cible ou réussir tel projet, et quelle est la part qui leur revient dans les résultats.

Vous devez également être capable d’évaluer les progrès réalisés par chaque employé et identifier leurs points forts et faibles pour que vous puissiez tirer parti de ceux-ci.

Il faut un bon leadership et des compétences de management pour utiliser cette méthode avec efficacité car la réussite de ce type de management dépend entièrement des employés. Bien qu’il ne soit pas toujours simple d’y arriver, cela peut se révéler être une stratégie payante pour votre entreprise.

Droits et libertés : Tout Savoir sur le Monde de l'Entreprise.