Ouvrir une filiale à l’étranger : 4 étapes importantes à suivre

Accueil » Ouvrir une filiale à l’étranger : 4 étapes importantes à suivre

Développer une filiale à l’étranger de son entreprise est un excellent moyen de développer ses activités à l’international. Cependant, il existe de nombreux pièges à éviter afin d’imposer sereinement votre structure dans le pays souhaité. Vous souhaitez ouvrir une filiale à l’étranger ? Dans cet article, nous vous donnons quatre étapes importantes à suivre afin de créer votre filiale dans les meilleures conditions possible et faire de votre implantation internationale une réussite !

Consulter un conseil local

Qu’il s’agisse d’un avocat ou d’un comptable, ce premier contact avec un interlocuteur local permettra d’obtenir une stratégie définie à suivre pour faire de votre projet une réussite. Un conseil local vous donnera une idée du marché local. Il vous donnera surtout les étapes à suivre pour implanter votre filiale à l’étranger. En effet, celles-ci dépendent beaucoup de la législation du pays dans lequel vous souhaitez vous implanter.

Notre conseil : prenez deux voire trois rendez-vous avec différents conseils locaux tel que des comptables. Vous pourrez alors comparer leurs offres et les conseils qu’ils vous donnent. Vous guident-ils vers la meilleure forme sociale ? Les conseils qu’ils vous délivrent correspondent-ils vraiment à ce que vous souhaitez pour votre entreprise ? Quel est le capital minimum ? Quelles sont les règles en vigueur en matière de fiscalité et d’administratif ? Certains pays sont beaucoup plus exigeants que d’autres où l’administratif est roi ! C’est par exemple le cas de l’Allemagne. À contrario, l’Espagne ou le Royaume-Uni simplifient beaucoup les démarches administratives.

Cette approche permettra également de préparer une enveloppe financière pour la création de votre filiale à l’étranger.

Avoir une approche pragmatique du marché local

On ne créer pas une filiale pour le plaisir sans avoir une connaissance approfondie du marché sur lequel vous souhaitez vous implanter. Créer une filiale à l’étranger demande une connaissance de votre public cible, mais également de sa manière de fonctionner.

Renseignez-vous également sur les différentes réglementations de votre activité. Votre activité est-elle réglementée dans le pays dans lequel vous souhaitez vous implanter ? Si c’est le cas, avez-vous les justificatifs nécessaires pour exercer cette activité ?

Avant toute chose, nous vous conseillons de vous rendre le plus possible sur place afin de connaître le pays, son énergie et surtout la typologie de vos futurs consommateurs. Outre un avocat ou un comptable, rencontrez des contacts locaux sur place qui pourront vous fournir une idée de la manière dont fonctionne l’activité dans votre ville d’implantation. Si vous ne souhaitez pas vous impliquer dans cette démarche, l’embauche d’un country manager est vivement recommandé. Vous pourrez par exemple lui confier un post de gérance pour votre filiale à l’étranger ou un rôle à responsabilité en vue du développement de votre filiale.

Créer sa filiale à l’étranger

Une fois toutes ces étapes réalisées, il faudra procéder à la création de la filiale à l’étranger en tant que tel. Là encore, les différentes étapes différentes selon le pays dans lequel vous souhaitez vous implanter. En Belgique, vous devrez par exemple passer à la Banque Carrefour des Entreprises afin d’obtenir un numéro nécessaire à la création de votre société. En Allemagne ou en Espagne, le passage devant un notaire est une étape obligée (et souvent onéreuse) afin de créer votre filiale. D’autres pays simplifient la création d’entreprise, c’est notamment le cas de la Hongrie, du Royaume-Uni ou de l’Irlande. Sans vous rendre sur place, par l’intermédiaire de plateformes en ligne, vous serez en mesure de créer votre filiale à l’étranger. Celle-ci pourra être immatriculée en seulement quelques heures !

Afin de créer votre filiale, plusieurs documents devront être fournies. Il s’agit souvent des mêmes documents qui vous seront demandées pour créer une filiale de votre entreprise, peu importe le pays. Deux sortes de documents pourront vous être demandées, vos documents personnels et les documents de votre entreprise.

Les documents à fournir

Les documents personnels à fournir, notamment si vous êtes le gérant, sont votre pièce d’identité et un justificatif de domicile. Dans certains pays tels que les États-Unis et le Mexique, il faudra obtenir un Visa afin de travailler sur place. Dans d’autres, un numéro fiscal vous sera demandé (communément appelé EIN ou TIN selon le pays dans lequel vous souhaitez vous implanter). Il faudra alors contacter les autorités fiscales françaises qui pourront vous communiquer ces informations. Dans certains cas, la traduction de votre passeport ou de vos documents d’état civil pourront vous être demandées. Réalisée par un traducteur agréé, cette traduction est nécessaire pour faire authentifier vos documents.

Les documents à fournir pour votre entreprise sont nombreux : statuts, Kbis, résumé de votre activité, bilan annuel et prévisionnel pour votre filiale seront tant de documents exigés pour l’ouverture de votre filiale. Là encore, la traduction assermentée de l’extrait Kbis ou de vos statuts d’entreprise seront demandés afin d’authentifier le contenu des documents.

Une fois ces documents examinés, votre filiale pourra être ouverte et vous pourrez alors commencer à exercer votre activité dans le pays de destination.

Conclusion

Ouvrir une filiale à l’étranger est une étape importante dans la vie d’une entreprise. Pour cette raison, la décision doit être murement réfléchie et votre projet doit être préparer un maximum afin d’éviter tout problème. Entourez-vous afin de connaître le marché local et d’avoir un conseil qui vous accompagnera et vous protégera dans toutes les démarches légales. Une fois tous ces conseils suivis, vous pourrez alors immatriculer rapidement votre filiale dans le pays de votre choix. Exercez votre activité en ayant une parfaite connaissance de votre marché et de votre audience cible. Vous ne pourrez alors que réussir votre développement à l’international !

Droits et libertés : Tout Savoir sur le Monde de l'Entreprise.